... Skip to main content
Non classé

Le Banneret aux cent couleurs

Banneret aux cent couleurs - NTHKG - Nathan Krieg

Le banneret aux cent couleurs

n cavalier gris. Sans visage. Un visage blême. Des yeux caves, aveugles. Des lambeaux de tissus s’échappant d’un casque terne, d’une rouille grise. Un cheval noir, blanc ou fantomatique. Un écu sombre comme la nuit.

Si tous les détails varient au sujet du banneret aux cent couleurs, il en est un qui ne change jamais : les bannières flottantes derrière lui sont aussi flamboyantes qu’il est dénué de couleurs.

Il est dit que pour chaque Duché, pour chaque duc et duchesse de toutes les régions du Haut du Monde, une bannière flotte dans le dos du banneret.

Sa légende est connue dans la plupart des régions du Haut du Monde mais c’est en Doliscanie où elle est la plus populaire. Le banneret voyage à travers les champs dorés de la Plaine, portant des armoiries vieilles de plusieurs décennies. Au couronnement d’une nouvelle duchesse ou d’un nouveau duc, une première quête est confiée à la nouvelle tête couronnée : elle devra trouver le banneret et à sa hampe y accrocher ses couleurs.

Cette quête ne condamne pas les nouveaux seigneurs à errer à la recherche du cavalier jusqu’à la fin de leur règne; de nombreux ducs n’ont accroché leurs blasons que quelques années avant leur mort, d’autres n’ont même jamais eu cette chance. Personne n’a jamais pu vérifier si leurs armoiries était bien présentes dans la masse de tissus du cavalier.

Cette quête ne demande pas à être achevée mais si l’on en croit la croyance populaire, un duc ne sera vraiment légitime que lorsque son blason flottera au vent, aux côtés de ceux de ses ancêtres.

Retour à la carte

Seraphinite AcceleratorBannerText_Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.